Quelles différences entre CBD et THC ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Cbd - Cannabis légal - Fleurs, huiles, e-quilides,tisanes (ancienne page d'accueil)
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Une provenance commune mais deux molécules différentes

CBD (cannabidiol) et THC (tétrahydrocannabinol) ont pour points communs : être tous deux issus du chanvre et appartenir à la même famille de molécules, les cannabinoïdes.

Ce sont des substances chimiques actives qui agissent sur les récepteurs de l’organisme (système nerveux, organes, système immunitaire…).

Ils représentent 2 principales molécules contenues dans le chanvre, néanmoins celles-ci sont très différentes.

La principale opposition entre ces deux molécules est que le THC produit des effets psychotropes et contribue à modifier l’état de conscience de son consommateur, ce qui n’est pas le cas du CBD.

Différence de la structure chimique

Le CBD et le THC ont une formule chimique identique : 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et deux atomes d’oxygène. Cependant ces atomes sont disposés différemment. Si vous pensez que ce changement de disposition ne représente pas grand-chose, sachez qu’il donne au CBD et au THC des propriétés chimiques complétement différentes. C’est également la raison pour laquelle ils n’affectent pas le corps humain de la même façon.

Les découvertes sur le système endocannabinoïde (SEC) nous permettent de savoir que le corps humain réagit différemment face au CBD ou au THC.

Ce système comporte deux principaux types de récepteurs : CB1 et CB2. Ces sites de liaison apparaissent dans de nombreux types de cellules dans tout le corps.

Les récepteurs cannabinoïdes jouent un rôle fondamental dans les opérations du système endocannabinoïde. Ils aident à transférer les messages des endocannabinoïdes d’une cellule à l’autre et de l’extérieur des cellules vers l’intérieur.

– Les récepteurs CB1 sont présents surtout dans le système nerveux central. La recherche les a notamment identifié au niveau du Cerveau, de la Moelle épinière, des Cellules graisseuses, du Foie, du Pancréas, du Tractus gastro-intestinal et du Système reproductif.

– Les récepteurs CB2 apparaissent dans moins de régions dans le corps. Ils sont principalement retrouvés dans le système immunitaire, mais ils apparaissent également d’autres zones importantes du corps comme dans les Cellules immunitaires, le Tractus gastro-intestinal, le Foie, les Cellules graisseuses, les Os et le Système reproductif.

La question de la légalité

 

L’utilisation et la consommation du THC sont strictement régulées en France, où son interdiction est claire. Le THC est classé comme stupéfiant en France. Son accès est donc restreint à des fins médicales et de recherche. 

En revanche, aucune action addictive n’a été reconnue au CBD, il n’est donc pas un stupéfiant. Il ne rend a priori pas dépendant et ne contient pas non plus de substances toxiques. 

 

En France, le CBD est légal mais sous certaines conditions, contrairement au THC qui n’est pas autorisé dans les produits finis. La loi européenne stipule en fait que les plants dont la teneur en THC est inférieure à 0,2% sont des plants légaux. Ce sont ces mêmes plants, et seulement eux, qui permettent la création de produits à base de CBD 

 

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre Newsletter